SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Accueil > L’association > Historique de nos actions > Nos actions revendicatives et mobilisatrices

Nos actions revendicatives et mobilisatrices

jeudi 24 octobre 2013, par ADELE


Nos actions revendicatives et mobilisatrices


Contre l’implantation d’un site de stockage de déchets ultimes


Le 15/03/1996 : Réunion d’information des Ets BAUDELET avec soutien de l’équipe municipale du moment


pétition signée par plus de 850 personnes.
Manifestation à Lynde, cortège funèbre et remise d’une couronne funéraire.
Soirée « bougies ».
Organisation d’un référendum « alternatif » : sur 468 inscrits, 271 ont voté (57,5%), 96% des votants ont refusé le projet des Ets BAUDELET.
Distribution de tracts
De nombreux contacts auprès d’élus, d’administrations, d’autres associations……
Présidence de la République - Ministère de l’environnement – Sous-Préfecture
Conseil général - Conseil régional
Nord Nature - Autres associations
Réunion publique organisée par ADELE pour répondre aux arguments des Ets BAUDELET.
Manifestation pour mobiliser les Lyndois et les inviter à se rendre à la mairie pour l’enquête publique.
Manifestation à l’entrée du site BAUDELET à Blaringhem quand les élus lyndois étaient invités à un cocktail.
Présence pour l’accueil de Monsieur le Sous-Préfet M. Tallec, ADELE lui a remis un tract
Lancé de ballons en bordure du site grillagé retenu pour le CSDU et appartenant à la société BAUDELET.
Barrage filtrant de la circulation sur la R.N. 42 afin d’informer la population de la décision de Monsieur le Préfet.


EN 2001


Le projet de CSDU a été autorisé par Monsieur le Préfet du Nord, Préfet de Région, par arrêté en date du 22 Mars 2001, pris quelques jours à peine après qu’une très nette majorité de LYNDOIS ait décidé de confier la gestion des affaires communales à une équipe publiquement et ouvertement opposée à ce CSDU.


Cette équipe a décidé de ne pas autoriser la révision de PLU (ex POS) qui aurait permis la réalisation de ce centre de stockage.
De plus, en coopération avec la Commune de Lynde, un recours a été déposé contre cet arrêté préfectoral devant le Tribunal Administratif. Notre requête tend à démontrer les incohérences géologiques et hydrographiques, les illégalités juridiques du dossier du pétitionnaire et l’erreur manifeste d’appréciation des services préfectoraux.


EN 2004


Le tribunal administratif a rendu son verdict : Annulation du projet de CSDU et dédommagements accordés à la commune et à l’association ADELE.


EN 2008


Contre une possibilité d’implantation d’une station d’épuration à Lynde


Suite au schéma directeur d’assainissement prévu par la préfecture du Nord, ADELE prévisionnelle ment, a étudié toutes les possibilités de traitement des eaux usées et en particulier le « lagunage ».
Nous avons pris contact avec des communes ayant choisi ce procédé plus écologique et qui semble leur donner entière satisfaction. Nous avons également pris contact avec l’association Nord Nature Chico Mendès. A ce jour, aucune décision n’a été prise sur la commune, tout est encore à l’étude.


EN 2009


Nos vives inquiétudes concernant l’implantation de l’incinérateur FLAMOVAL


Compte tenu de l’impossibilité pour notre association (dans le cadre de nos statuts, ADELE est vigilante mais n’est pas compétente juridiquement et géographiquement dans cette affaire) nous avons dans un premier temps proposé nos compétences et notre expérience à l’association de riverains qui s’était créée. Puis nous avons tenu à faire partie de la commission de surveillance (CLIS) afin d’avoir une possibilité de contrôle sur le fonctionnement de « Flamoval ». Nous assistons régulièrement aux réunions dans ce sens.

Répondre à cet article